jeudi 27 mars 2014

Plan Marathon de Paris: semaine 7

Bonjour,

De nouveau de retour après 1 seule sortie en 15 jours pour cause de bronchite, autant dire que l'objectif des 3h30 semble déjà bien compliqué à atteindre. Il me reste cette semaine 7 et une partie de la 8 pour essayer de sauver ce qui peut encore l'être

Mardi:




Après cet arrêt, retour en douceur, je laisse tomber la séance de VMA pour la remplacer par une sortie en endurance. La coupure se fait bien sentir et les jambes ont du mal à répondre présent. J'ai même un peu de mal à tenir la distance, ça me fait quand même un peu peur pour la suite. La santé est revenue même si j'ai encore un peu de toux, ce début d'année aura vraiment été difficile. je me pose même la question de savoir si la SaintéLyon n'aurait pas eu une incidence sur mon système immunitaire même si ce ne sont que des supputations je pense que c'est possible moi qui suis très rarement malade.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/463306751

Jeudi:




Encore une séance en endurance mais ce coup ci, je rajoute un peu de fartlek, juste un peu car les jambes sont toujours un peu lourdes et les accélérations sont difficiles même si petite soient elles

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/464351552

Vendredi:



Je retourne plus proche du plan avec une sortie de 1h30 avec 3x20' au seuil plus, l'exercice étant difficile surtout après ce type de coupure, je programme les fractions autour des 4'50/km assez loin des 4'35/km que j'aurais dû faire. Dès la première fraction, je me rend contre que les jambes sont encore trop juste même si les quelques portions en faux plat descendant font à peine illusion. Je fais difficilement 4'45/km pendant ces 20'. La deuxième fraction est encore pire, je réussi à faire 4'50/km mais le morale est aussi faible que la difficulté est grande, je préfère zapper la 3ème fraction et finir la séance en endurance, au mieux aux sensations.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/464883431


Dimanche:




Je ne l'ai pas précisé mais pour cette semaine, j'ai complété les sorties en course à pied par 2 séances de Home Trainer, mercredi et samedi, à un rythme tranquille et ça semble porter ces fruits en ce dimanche matin. Je pars pour 2h environ avec 2x30' à allure marathon cible (ou rêver plutôt ) soit 5'/km. Il fait un peu frais mais les jambes semblent répondre présente et les sensations sont meilleures. Les 2 sessions se déroulent bien avec 4'58 et 4'53/km, je suis même obligé de gérer mon allure pour ne pas aller trop vite. Faut pas s’enflammer quand même, si les jambes semblent de retour, je sais avec ma faible expérience que ce sera difficile le jour J et que l'approche du 30ème kilomètre sera dur

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/466346000

Bilan de la semaine:

 Je fini cette semaine avec quand même 62 km de course à pied et près de 25 de vélo. Je suis bien sûr bien loin du kilométrage de l'année dernière autant dire que la confiance n'est pas à 100%.
Pour le marathon, j'ai 3 options qui s'offrent à moi: 1) essayer de tenir l'objectif 3h30, 2) essayer de battre mon record sur la distance (3h44), 3) finir dans les meilleurs conditions. Par esprit de compétition, quiqu'il arrive, je pense partir sur l'objectif initial d'approcher les 3h30 avec peut être une première partie de course avec une allure un peu plus lente et voir la suite Mais j'y reviendrai...

@+
Kejaj

jeudi 20 mars 2014

Kid's Athlétics Eveil au Val de Rueil : 1ère compète pour mon ainé

Bonjour,

Kévin, notre ainé, a débuté l'athlétisme au mois de septembre, âgé de 8 ans, il est en catégorie éveil (7,8 et 9 ans). Cette catégorie est une découverte de l'athlétisme qui mêle un mix de toutes les épreuves. A cet âge, l'entrainement se limite à 2 séances d'1h le mercredi et le samedi.

Samedi matin, Kévin a participé à sa première compétition au Val de Rueil avec les Kid's Athlétics Eveil, compétition indoor. Compétition car cette épreuve donne lieu à un classement mais c'est surtout l'occasion aux enfants de passer un bon moment et de se mettre dans les conditions qu'ils pourront rencontrer plus tard.



Kévin fait son saut de grenouille
Ce Kid's Athlétics Eveil  se déroule en 6 ateliers que parcours chaque équipe, ces ateliers sont choisis dans un panel de 17 épreuves avec pour objectif d'avoir environ 2h de compétition (les ateliers peuvent aller de 6 à 10 épreuves selon l'organisation.)

1ère épreuve, le saut de grenouille, chaque enfant, de l'équipe, fait un saut et l'enfant suivant part au point de chute du précédent, la distance totale est mesurée et sert au classement

2ème) triple saut balisé avec des cerceaux puis un saut dans le sable avec des plots de couleur permettant d'accumuler des points selon la distance



3ème) lancer d'anneau en rotation,  rotation du corps sur le pied d'appui et lancer d'un anneau ressemblant à un donut. La qualité du mouvement et du lancer sert à la notation pour cet atelier

4ème ) lancer de médecine ball, sorte de lancer du poids avec comme le triple saut, des plots de différentes couleurs

 5ème ) formule 1: parcours commençant par une roulade puis différents obstacles (slalom, petites haies...) les enfants passent les uns après les autres et le temps total sert au classement. Je crois que c'est l'atelier préféré de la plupart des enfants car même si c'est le temps effectuer qui est pris en compte, l'épreuve se déroule entre 2 équipes et donne lieu à une petite course de relais.

et pour finir, 6' d'un parcours et on compte le nombre de tours bouclés pour le classement

L'équipe de Kévin a fini 3ème sur 10, ce fût un bon moment de partage pour les enfants et l'occasion d'avoir sa première médaille

Petit retour sur le site de la compétition, le stade couvert Jesse Owens. Je n'étais jamais allé sur ce type d'équipement et il faut avouer que c'est un bel outil, dommage qu'il soit si loin de chez moi :-)

Ce stade couvert se compose:
-1 piste de 200m avec 6 couloirs et les virages relevés
-Piste de vitesse et haies hautes de 60m avec 6 couloirs
-Ligne droite extérieure à l'anneau de 150m de longueurs
-Sautoirs de longueur dont un pour le triple saut
-Couloirs périphérique extérieur à l'anneau de 250m de longueur
-Aires de sauts en hauteur et à la perche
-Aire de lancer de poids
-Salle d'échauffement de 900m2
-Espace relaxation avec sauna et salle de musculation

J'étais un peu envieux de voir tous ces gamins profiter de cet équipement, j'aurais bien fait quelques tours de piste...

Une petite vidéo:




@+
Kejaj

mercredi 19 mars 2014

Plan marathon de Paris: semaine 5 et 6: la rechute

Bonjour,

Après un début de préparation perturbée par un gros rhume, les semaines 4 et 5 ont été perturbées par une bronchite. Pendant ces 15 jours, je n'ai fait qu'une seule sortie d'1h10 avec 3x10' autour des 4'30/km. J'ai même dû annuler ma participation au semi des boucles de la Seine à regret car après le bon chrono des 10km du château Gaillard de mi-février, j'avais même ambitionner d'aller flirter avec un record perso sur la distance du semi.

La préparation pour le marathon ne se déroule pas de la meilleur façon, depuis le début du plan, je n'ai même pas parcourus 190 km (depuis début février) contre près de 375 l'année dernière pour la même période. J'ai dû zapper d'importante sorties qui me font penser que l'objectif 3h30 semble de plus en plus inatteignable et je pense, au mieux, me rapprocher de mon record perso sur la distance avec une moyenne de 5'19/km le jour de la course.

Il me reste 15 jours pour essayer de faire du volume avant de faire du "jus", tout n'est pas perdu mais ça semble bien compromis...

@+
Kejaj

vendredi 7 mars 2014

Plan marathon de Paris 2014: semaine 4

Bonjour,

Selon le plan de 9 semaines, cette 4ème devait être une semaine dite allégée mais j'ai préféré inverser avec la  5 car j'aurais moins de disponibilité la semaine prochaine vacances scolaires oblige et ça m'embêtait de couper "l'effort" alors que la santé est revenue

Mardi;

Séance VMA courte avec 4x300m/50" de récup+5x250m/40" de récup+5x150/35" de récup et 1' entre les séries. J'avais prévu de faire toute ces fractions autour des 3'45/km mais la semaine dernière à laisser des traces avec un retour à un kilométrage plus habituel autour des 65km alors que je n'ai pas dépassé les 40 depuis début janvier. Tout ça pour dire que je n'ai pas réussi à tenir les allures, en tout cas pas à chaque fois mais quel plaisir d'être limité par le manque de jus et non un problème de capacité respiratoire comme j'ai eu ces derniers temps.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/451365515


Mercredi:

petite sortie tranquille en endurance sur la Voie Verte avec mon pote Victo, pas grand chose à dire sur cette sortie si ce n'est les conditions printanières

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/451805039

Vendredi:

sortie annulée remplacée par une séance de mécanique auto avec au programme changement de plaquettes car la voiture commence à faire des bruits de ferraille lors des freinages :-)

Dimanche :


Grosse sortie longue de 2h30 avec 2x25' à allure marathon. Toujours des conditions printanières pour cette sortie même si la température est un peu fraîche en début de sortie. Comme depuis le début du plan, j'essaye de faire un peu de dénivelé histoire de travailler ce que je vais rencontrer lors des quais de Seine qui fait assez mal aux pattes. Une nouvelle fois, j'ai fais la sortie longue avec les NB 1080, il faut encore que je les rode car je n'ai pas encore la même sensation d'amorti que j'avais pu avoir avec les Vomero, sur ce point je suis un peu déçu. Normalement la prochaine sortie longue devrait faire 2h45 mais je crois que 2h30 devrait suffire surtout que ce sera 1 semaine après le semi marathon du 9 mars

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/453666361

Pour cette semaine 4, j'ai également repris la PPG avec un peu plus de sérieux avec 3 séances dans la semaine

Pour cette semaine, j'ai parcouru un peu moins de 50 km, depuis le début du plan, je suis loin du kilométrage fait par rapport à l'année dernière, ce qui m'inquiète un peu pour le marathon, serais-je suffisamment prêt?

@+
Kejaj

lundi 24 février 2014

Etirement et renforcement musculaire des Editions @mphora

Bonjour,

Pour moi, le sport se limite à la course à pied, j'avais bien lu à gauche à droite les intérêts d'ajouter un travail musculaire pour développer les parties de corps non sollicité par la course à pied mais je n'en avais jamais vraiment trouver un réel bénéfice. J'estimais non pas que je n'en avais pas besoin mais plutôt que ces types d’exercice étaient plutôt une contrainte à laquelle je ne voulais pas m’astreindre prétextant , facilement, le manque de temps.

Je me suis rendu compte lors de ma préparation au trail du Haut Koeningsbourg, période où je suis vraiment sortie des sentiers battus avec régulièrement un sac à dos plus ou moins chargé, que j'avais quelques douleurs en bas du dos, pas très douloureuse mais je sentais que ça "jouait" sur la position de mon buste lors des sorties (surtout sur la fin). Je connais ces douleurs dorsales qui parfois m'handicape lors d'un faux mouvement ou après une mauvaise nuit sur une mauvaise literie.

Quand il m'a été donné l'occasion de feuilleté le livre de Thierry Waymel et Jacques Choque: Etirement et renforcement musculaire paru aux Editions @mphora, je me suis dis qu'il serait intéressant de me pencher sur ce problème de dos avant qu'il ne devienne trop contraignant.

Autre point que je voulais "élucider" concerne ma récupération après les courses de "longues" distances (au dessus de 42km sur route ou 30km en trail) où j'ai remarqué que j'avais quelques douleurs à l'extérieur des genoux ( soit l'un soit l'autre), pas une douleur lancinante mais qui m'empêche de reprendre "rapidement", je ne suis pas non plus adepte des étirements, même si j'en fait quand même quelques uns.


Revenons à ce livre, il se compose en 2 grandes parties, une théorique et une pratique.

Cette première partie théorique établie les bases des exercices du livre avec les différences de niveau allant du débutant à la personne confirmée. Ce type d'exercices n'est pas non plus à prendre à légère et demande un minimum de connaissance pour être efficace sans prendre de risque.

Cette partie se veut aussi éducative avec rappel anatomique et physiologie pour en connaitre un peu plus sur notre corps et plus particulièrement les muscles, les différents groupes et comment ils se composent mais aussi pouvoir cibler le muscle ou le groupe musculaire que l'on veut travailler.

Ensuite quelques explications sur les étirements, les intérêts pour les sportifs (récupérations, diminuer les risques de blessures, assouplissement) mais aussi pour lutter contre les dégénérescences venant avec l'âge pour finir les différents types d'étirement.

Puis vient la partie sur les renforcements musculaires pourquoi et comment se muscler. Et pour finir, comment mettre en oeuvre les différents exercices proposés lieu, moment, durée... on pense souvent que les étirements ou le renforcement musculaire concernent des parties du corps nécessitant de la place comme le travail abdominale ou les incontournables pompes, on ne pense pas toujours à ces petites douleurs comme celle que l'on ressent de temps en temps au cou ou au poignet et qui sont facile à mettre en place au travail.

La 2ème partie concerne le côté pratique avec les 250 exercices classés par groupe ( cou, épaules, thorax, dos..).

En début de chaque partie, un zoom est fait sur le groupe de muscles concerné puis les différents exercices que se soit en étirement ou en renforcement musculaire classé comme précisé plus haut par niveau A (débutant) B (Avancé) et C (confirmé).

Il y a au total 13 groupes permettant de travailler l'ensemble du corps.

Les exercices peuvent se faire sans matériel mais nécessite parfois d'être à deux.  Ils sont assez clairement expliqués et il est précisé le nombre de répétitions à effectuer pour être efficace.

Un peu comme le livre "Running du jogging au marathon" du même éditeur, pas besoin de lire tout le livre en détails, la première partie peut paraître un peu lourde et scolaire mais la deuxième permet de piocher dans les exercices concernant la zone que l'on veut travailler ,j'ai quand même un penchant pour les exercices concernant le dos et les genoux pour le reste, je pense qu'une bonne série de PPG fait l'affaire. Les exercices sont facile à mettre en place et très diversifiés.

Vous pouvez vous procurer ce livre Etirement et renforcement musculaire sur le site des Editions @mphora au prix de 23€50

@+
Kejaj


dimanche 23 février 2014

Plan Marathon de Paris 2014: Semaine 3: enfin une semaine "normale"

Bonjour,

C'est avec un moral remonté à bloc que j'attaque cette 3ème semaine du plan. En effet, la course de dimanche aux Andelys m'a fait du bien, je n'ai pas réussi à atteindre mon objectif chronométrique mais j'ai quand même réaliser un bon temps.

Mardi:
Enfin je peux faire ma séance de VMA courte. Bien sûr, c'est difficile après ces 15 jours pas vraiment au top que ce soit au niveau qualitatif mais aussi quantitatif, bien sûr, les jambes sont lourdes après la course de dimanche mais le moral est bon.

 Au programme de la séance, 20' d'échauffement suivi de 5x250m/40" de récup, 5x200m/35" de récup et 7 x150m/30" de récup et 1' entre les séries tout ça en essayant d'être autour des 3'45/km. La séance n'est pas facile, j'ai du mal à tenir les allures mais que c'est bon d'enfin pouvoir faire une séance normale.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/447147541



Jeudi:
 1h en endurance, le temps n'est pas terrible quand je me lance, fini le travail de nuit, il faut que je me re-règle pour les heures de sommeil alors j'ai un peu la tête dans le cul. Les jambes, qui étaient déjà lourdes mardi, le sont encore plus maintenant mais ça n'entame pas ma confiance, pas plus que mes pulsations toujours trop haute. Je voulais tenir les 5'30/km mais je suis un peu limite et je me contente d'un petit 5'40/km mais les sensations reviennent.

J'aurais aimé pouvoir me servir de cette séance pour continuer de roder mes chaussures pour le marathon (ndr: des NB 1080 v3) mais ça m'emmerde de les roder sous la pluie alors qu'elles sont encore si blanche. Pourtant elles en auraient besoin car je les trouve un peu raide de la semelle

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/448098970


Vendredi:
 Séance de seuil plus avec une sortie d'environ 1h30 avec 3x14' autour des 4'30/km  avec 1'30 de récup entre les fractions.
Je suis le même plan que l'année dernière et comme l'histoire se répète, c'est typiquement la séance difficile à caser en semaine, heureusement que mes horaires d'équipe me le permette. Autre difficulté, j'ai zappé les séances de ce type des 2 premières semaines du plan donc je ne bénéficie pas de la montée crescendo des durées de fractions, ajouté à ça des guibolles encore un peu flemmarde, tous les ingrédients d'une séance difficile sont réunis.
La première fraction me servira de mise en jambes avec une allure de moyenne de 4'33, les 2 autres seront plus rapide au prix de se faire un peu violence avec 4'28 et 4'29 de moyenne, contrat rempli et c'est bien là le principal.

Données garmin: http://connect.garmin.com/activity/448596106


Dimanche:

Sortie longue: le grand ciel bleu prévu par Mr météo à laisser place à un ciel légèrement grisé mais avec une température relativement douce. Je pars quand même assez bien couvert pour ces 2h10 (normalement 2h15 mais 2h10 c'est bien aussi) je voulais mettre les guibolles à l'air mais elles resteront au chaud dans le collant. Dans cette sortie longue, il y aura 2 fractions de 25 et 20' à allure marathon (théorique que j'aimerai beaucoup) autour des 5'/km avec 1'15 de récup entre les 2.
Je n'ai pas très bien programmé la séance, j'ai copié la séance de l'année dernière dans ma 910xt mais celle-ci était prévu pour la 405cx, ça peut paraître compliqué alors je m'explique: la séance débute par 30' en endurance soit env 5'35/km, je programme donc 30' à 5'35/km (logique) mais à la différence de la 405cx qui mettait automatiquement une marge d'erreur (env 2-3s en + et en -), la 910 est plus précise et c'est à dire qu'elle sonne quasiment tout le temps pour que je reste à 5'35, pas facile.
Autre soucis, pour les fractions, j'ai bien mis une petite marge de tolérance (4'55-5'/km) mais je n'aurais pas dû programmer les 25 et 20' mais 5 et 4 km, pourquoi? car ce que je veux travailler, c'est la régularité à allure marathon pour bien mémoriser l'allure mais comme le parcours du jours n'est pas tout à fait plat, cela m'oblige à compenser les parties moins rapide en accélérant dès que je peux pour rester dans les 5' de moyenne.
Fini pour cet interlude mathématique pas d'une extrême importance, retour sur la sortie. Pour ne pas me prendre la tête avec la Fc trop haute, j'ai laissé la ceinture au placard (enfin posé n'importe où à la maison comme dirait ma femme) pour ne me concentrer que sur mon allure, hormis les périodes où je devais accélérer pour respecter l'allure (cf paragraphe de dessus). Bonne surprise, pas de soucis pour tenir l'allure, il faut même que je me retienne un peu pour ne pas être trop rapide, de bonne augure pour la suite (ok j'avais dit la même chose l'année dernière). Autre "bonne nouvelle", j'ai pu mettre les NB qui me serviront pour le marathon et l'amorti semble un peu meilleur, rien de tel qu'un rodage de 25 bornes pour ce faire une idée.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/449760813

Enfin une semaine "normale" avec un kilométrage hebdomadaire plus habituel (presque 65km) et des sensations sur le retour, je ne sais pas si le retard à l'allumage sera pénalisant pour la suite mais le moral est bon, j'en ai même profiter pour recommencer la PPG avec des séances de HICT (ici pour les curieux)

@+
Kejaj

samedi 22 février 2014

CR: Les 10 km du château Gaillard

Bonjour,

Cette course a un petit goût particulier car c'est la première à laquelle j'ai participé, ma première course, mon premier 10km, ça remonte déjà à 2011. Pour faire honneur à ce retour 3 ans après, j'ai suivi un plan histoire de travailler la vitesse, chose que j'avais mis de côté au 2ème semestre 2013.

Malheureusement, ces derniers jours (les 15 derniers en fait), un gros coup de mou ( gros rhume et toux) ont contrarié mes ambitions au pire d'améliorer mon record sur cette distance, au mieux de m'approcher des 40' ( là, grosse ambition). La séance précédent cette course avait même été tellement catastrophique que j'avais émis un doute sur ma participation à cette course.



Dimanche, c'est un peu à reculons que je me rends au complexe Tomasini aux Andelys pour cette course, 10ème étape du challenge de l'Andelle. Je ne sais vraiment pas ce que va donner cette course même si je sais quand compétition, on trouve des ressources et des capacités que l'on pouvait penser absentes.
J'avais une petite hésitation concernant le choix des souliers, j'hésitais entre le choix de raison, les Vomero qui permettent en cas de mauvaises conditions (physique ou climatique) d'assurer le strict minimum, soit les Kalenji Kiprun comp pour de meilleures performances. Je porte mon choix sur les Kiprun surtout avec le miracle météorologique qui est entrain de se produire sous mes yeux ébahis: grand ciel bleu et soleil, même si la température est encore un peu fraîche . Je sais que le parcours aura une partie plus ou moins boueuse pendant 400-500m,  une reconnaissance de cette partie avec mon pote Victo, qui participe aussi à la course, confirmera mes souvenirs, je n'ai jamais testé les Kiprun sur la boue, ce sera l'occasion et vu les semelles, ça risque de glisser...

Après les différents formats de courses, 5 km et courses enfant, c'est enfin à notre tour de prendre place sur la piste pour le départ. Avec Victo, on est pas trop bien placé et , par expérience, vu les coureurs placés devant nous, je pense que le tour de piste avant de prendre la route,sera encombré et il faudra être vigilant pour doubler.

10h30, le départ pour 2 boucles de 5km, 197 coureurs s'élancent, comme je le pensais, je double déjà pas mal de monde mais j'essaye de gérer mon allure, je me sens bien mais je n'ai pas encore fait 400m :-)

Sortie du complexe, on rentre dans le chemin qui mène à la partie boueuse, la prudence est de mise, bon ok, après la SaintéLyon de début décembre, les petits appuis fuyants paraissent ridicule mais je préfère rester raisonnable et suivre les coureurs qui passent par le champs longeant le chemin.

Sortie de cette partie "technique" qui m'a fait perdre quelques secondes, je peut relancer toujours en surveillant mon allure. Même si j'ai encore un peu de mal à respirer à pleins poumons sans avoir une petite toux, les sensations sont bonnes. Retour vers le complexe (juste un passage à proximité pour ce premier tour) par une grande ligne, presque droite, avec un peu de vent mais un grand ciel bleu et une température montante, il y a même un petit air de printemps, j'ai même un peu chaud avec mon corsaire, mon tshirt manche longue et mes gants.


C'est un peu long cette portion mais le fait de doubler les coureurs met un peu de piment. Virage à gauche et fin de la boucle, il y a pas mal de spectateurs qui nous encouragent, j'ôte mes gants que je laisse en garde à la femme de Victo, j'ouvre le col de mon tshirt et me voilà reparti pour le 2ème tour. D'ailleurs, j'ai bouclé les premiers 5km en 21', je sais que le 2ème tour risque d'être plus dur. Effectivement, les cuisses commencent à brûler, je sais que c'est une des caractéristiques de ce format de course, il faut faire fi de la douleur physique et savoir courir avec un haut taux d'acide lactique dans les guibolles.
Nouveau passage dans le champs longeant le chemin gadouilleux, au premier tour, je gérais mon allure mais désormais je profite de ce petit ralentissement pour récupérer.

Les relances sont plus difficile, la ligne droite parait plus longue qu'au premier tour surtout qu'il devient difficile de récupérer les coureurs devant moi, je pense avoir atteins ma place et mes limites, vouloir aller grappiller quelques places semble utopique. J'essaye quand même d'accélérer à l'approche du complexe sportif mais en vain, les cuisses ne répondent plus. Sur ces 10km, un seul coureur m'aura doubler.


J'en fini en 43'05 à quelques secondes de mon record sur cette distance mais content de moi, j'avais peur de raté ma course et d'avoir le moral au plus bas pour la suite de mes objectifs mais je ressort requinqué. La course c'est déroulé au mieux vu mes dernières sorties , je pense que sans ce rhume, j'aurais pu approcher les 42', aller en dessous aurait quand même été difficile

Pas de chrono "officiel" sur cette course, juste un classement à la place, je termine à la 41ème place sur 190 arrivants, 14ème senior Homme. Pour le challenge, je rentre à la 63ème place sur 154 au classement senior homme avec 1 seule course. Je pense que je ferai la prochaine édition de ce challenge même si je ne suis pas un grand fan des courses de 10km mais je pense que ce serait une bonne solution pour travailler la vittesse


Données Garmin: http://connect.garmin.com/activity/445935378

Merci à Victo et au site du challenge de l'Andelle pour les photos

@+
Kejaj