jeudi 28 mai 2015

CR: 32 km du trail du Pays de Bray

Bonjour,

Troisième et dernière grosse course de ma préparation pour le marathon du Mont Blanc avec ce trail de 32 km et 900m de d+ qui se déroule proche de Gaillefontaine dans la campagne seinomarine entre Gounay en Bray et Forges les eaux.

Même si cette course s'intègre dans mon plan, je vais quand même me fixer un objectif qui est de battre mon chrono d'il y a 2 ans avec un parcours fait en 3h36 même si celui ci est un peu différent ainsi que les conditions climatiques qui étaient alors très pluvieuse.

Le départ de la course est donnée à Beaussault qui nous rejoignons en car depuis Gaillefontaine , les conditions sont top, la brume se lève peu à peu pour laisser place au soleil. Ce dernier nous permet d'attendre le départ de la course non pas dans le sous sol de la salle des fêtes comme il y a 2 ans mais sous un panorama de la belle campagne normande. En attendant le dit départ, nous regardons passé les coureurs du 49 km tout en effectuant un bon échauffement

9h30, le départ est donné, le groupe de coureurs n'est pas très important avec seulement 66 coureurs, nous rentrons directement dans le sujet avec une côte sur env 600m, un peu raide sur le début mais surtout qui intervient dès le départ d'où le bon échauffement d'avant course ( ce qui m'avait manquer il y a 2 ans). Le chemin n'est pas trop large, j'arrive quand même à doubler quelques coureurs mais je me retrouve rapidement à devoir marcher. Dès que le chemin s'élargit et que le pourcentage baisse, je repars en courant.

Je retrouve rapidement seul mais ça me permet de rester dans mon allure et à l'écoute de mes
sensations. Après ce premier passage en forêt, nous passons dans des chemins longeant des champs avec une surface herbeuse plus ou moins en bon état obligeant à faire attention aux appuies, pas le moment d'y laisser une cheville. Je me rappelle du parcours en début de course mais le reste ne revient que par bribes.

Je me dit que comme au trail de Lyons la forêt il y a 15 jours, les positions vont vite se figer, je rattrape un coureur avec qui on va faire un peu le yoyo, moi étant un peu mieux quand ça grimpe lui plutôt quand ça descend, nous restons ensemble plus ou moins proche jusqu'au 7ème kilomètre avec une côte qui m'avait marquer car elle est vraiment très raide avec des cailloux qui était lors de ma précédente participation, quasiment impraticable sous la pluie nous obligeant à nous tenir aux arbres pour pouvoir monter, heureusement cette fois-ci , un bon appui des mains sur les cuisses suffit.

Je rattrape le coureur dont je parlais plus haut, je suis à une centaine de mètres de lui quand je le perds de vue. Sur le coup, je me dit qu'il a augmenté son allure mais je commence à douter du tracer, ce qui sera confirmer quand je vais croiser 2 coureurs qui me disent qu'on est sur le mauvais chemin, après quelques échanges , nous faisons demi tour et effectivement le parcours partait sur la droite mais la rubalise était collé le long d'un arbre. Je perd 800 bon mètres dans ce moment de jardinage et me retrouve dans le groupe de coureurs que j'avais distancé.

Je suis un peu déçu par cette mésaventure mais reste concentré pour ne pas faire l'erreur d'accélérer pour récupérer l'avance que j'avais mais plutôt essayer de garder mon rythme. J'essaye aussi de rester sur ma stratégie de ravitaillement, c'est à dire boire tous les 15-20' soit environ tous les 3 kms. Pour cette course, exit le sac à eau Kalenji, je cours avec le nouveau sac Raidlight Responsiv 8l (sur lequel je reviendrait dans un autre billet) couplé de 2 flask de 500mm WAA. C'est la première fois que je cours avec des flask en compétitions et il est vrai qu'il est beaucoup plus facile de connaître ma réserve d'eau comparée à une poche à eau. Sur les ravitaillement, je ne prend que de l'eau sachant que je n'ai qu'une barre énergétique sur moi, toujours dans l'objectif de savoir où j'en suis dans ma préparation surtout niveau crampe.

Le reste du parcours est une succession de ce qu'on peut trouver dans notre coin: côte raide ou au contraire côte avec moins de pourcentage mais plus longue, single, descente plus ou moins technique et ce que j'aime le moins, courir en dévers ( je m'étais fais mal à un genou il y a 2 ans sur cette partie de parcours en dévers) ce qui rend, pour moi, ce trail un des plus intéressant en terme de diversité que j'ai pu parcourir dans la région.

La course avançant, je me retrouve de moins en moins en forme et je commence à piocher, je reste un peu plus longtemps sur les ravitos et il commence à me tarder d'être à l'arrivée.

La plus grosse difficulté du parcours et qui le rend atypique, c'est le passage dans le terrain de cross, le soleil commence sérieusement à taper et cette succession rapide de montée-descente casse bien les pattes. Nous arrivons alors au 24 ème km et le plus dur est fait en terme de dénivelé.

Je commence à être un peu raide des cuisses et les nombreux encouragements des bénévoles et des spectateurs font du bien. Nous passons maintenant dans les douves du château de Gaillefontaine signe que l'arrivée est proche. Comme lors des 2 trails précédents, j'essaye de reprendre un rythme plus rapide tout en faisant attention de ne pas trop en faire, je sais que je vais améliorer mon chrono sans l'"exploser" comme je l'aurais voulu mais l'exigence du parcours en aura voulu autrement.

J'arrive à proximité de la salle des fêtes de Gaillefontaine synonyme d'arrivée, je passe par dessus le ruisseau et franchi, non sans être marqué, la ligne d'arrivée avec un chrono de 3h25'50 et une 26ème place sur 66 arrivants. J'améliore mon chrono de 11' sur un parcours un peu plus long (même sans le jardinage) et avec un peu plus de dénivelé.

Données Garmin: https://connect.garmin.com/modern/activity/776839436

Bilan:

Je suis content de ma course et de mon chrono même si je pense que le marathon du Mont Blanc fin juin va être dur et que le chemin de la prépa est encore long
Un petit regret sur la faible affluence de coureurs sur ce trail (plus de 30 coureurs de moins qu'il y a 2 ans malgré les conditions météo bien meilleur) car tout y est top en passant du parcours qui propose un D+ pas fréquent dans le coin pour cette distance et une organisation au top (malgré ce rubalise mal positionné)

Merci pour les photos à Braysport et runningbray

@+
Kejaj

samedi 9 mai 2015

CR Trail de Lyons-la-Forêt: 1er édition

Bonjour,

2ème course entrant dans la prépa pour le marathon du Mont Blanc avec ce 30 km pour env 700m de d+ qui se déroule à Lyons-la-Forêt, c'est à dire à 10km de chez moi donc autant vous dire que j'avais marqué cette course depuis un moment sur mon calendrier même si elle tombe le lendemain de mon retour de vacances au Bassin d'Arcachon.

C'est la première édition de ce trail et 3 distances sont proposé: le 30 km , le 18km et un 9,5km. Une marche également de 9,5km, sans classement, est aussi proposé.

Malgré le temps plus que maussade même si la température est douce et , peut être aussi la Wings For life world run qui se déroule à Rouen, le nombre de coureurs est pal mal pour une première . Je reconnais pas mal de têtes car pas mal des coureurs présent participent au challenge de l'Andelle. Il y a également Christophe et Laurent, avec qui j'ai fait une reco d'une partie du parcours qui sont sur le 30 , mon pote Victo qui s'aligne sur le 18 et Sylvain (qui fera une belle 4ème place, 1er V1) sur le 9,5km.

Le départ est donné proche de la halle ,sous une arche au gonflement aléatoire, avec une petite boucle dans le village avant d'attaquer par les chemins. 15 jours après le trail de Beauvais, je me fixe comme objectif d'être sous les 3h donc je ne force pas trop dans les côtes et rapidement je marche. Christophe est déjà loin devant et je fais le yoyo avec Laurent sur cette partie du parcours.

La pluie tombe par intermittence plus ou moins rapprochée et le sol est plutôt boueux, chapeau aux
bénévoles qui regardent passé un peloton de 70 coureurs avec le sourire et un mot d'encouragement. Malgré cette boue omniprésente , je suis content de l'accroche de mes Speedcross, elles sont d'une stabilité sans aucune mesure avec les Crossmax même en descente un peu technique, un vrai plaisir.

Même si cette course se déroule près de chez moi, je ne connais pas les chemins de cette première partie mais rien de bien méchant, juste un petit bémol ( qui concernera en fait toute la course) il y a un peu trop de bitume.

Je trouve que, comme souvent pour moi en trail, les positions sont rapidement figées ( d'un autre côté avec 70 coureurs...) . Je suis parti chargé un eau ( quasi la poche pleine) et mes arrêts au ravito est rapide avec juste du sucre et des raisins sec ( je n'ai sur moi que de l'eau et juste une barre énergétique).

Avant de rejoindre les chemins que je pratique souvent, nous passons dans la cour du château de Rosay sur Lieure, dernier moment où je verrais Laurent.

Les sensations sont bonnes, je continu de ne pas trop forcé dans les côtes et de bien boire, l'allure est légèrement descendue mais j'en garde un peu sous la semelle. Par contre je suis trempé jusqu'aux os comme on dit, je regrette même de ne pas avoir pris un maillot de rechange.

Passage proche de l'abbaye de Mortemer puis de la fontaine sainte Catherine, je pourrais presque faire le parcours les yeux fermés. Nous empruntons le chemin qui nous mène vers l'arborétum et comme je le pensais, il est limite du praticable.

Comme dit plus haut, heureusement que je n'ai pas les Crossmax aux pieds car ils m'auraient été difficile de monter, et j'exagère à peine.

 Passage le long de l'arborétum ( et non dedans comme je le pensais et comme c'était sur le parcours sur le site internet) , nous sommes maintenant à 5 km de chez moi, pour une fois je suis le "local de l'étape", nous sommes au 24 ème kilomètre et je commence à avoir les jambes un peu lourdes mais les plus gros du d+ est derrière nous maintenant et l'arrivée se fait de plus en plus proche. Nous commençons à doubler des participants à la marche et les derniers du 18 km partis 30' après nous.

Retour sur Lyons-la-Forêt, direction le stade de foot pour l'arrivée, j'arrive juste sous les 3h avec un chrono de 2h56' et une 34ème place sur 72 arrivants dans un état de fraicheur très satisfaisant.

Données Garmin: https://connect.garmin.com/modern/activity/763666870

Conclusion:

Pour une première édition, malgré le temps, je pense que ce trail est une vraie réussite et donne à la forêt domaniale de Lyons (une des plus belle hêtraies d'Europe) la course qu'elle mérite. L'organisation était sans faille, un parcours parfaitement balisé et des bénévoles enthousiastes malgré la météo  .Un petit plus également pour la bière bien fraiche à l'arrivée , mon petit pêché mignon
Juste un petit bémol, pour faire mon difficile, sur les parties sur bitume trop importante et qui mériterait une petite correction sur les prochaines éditions et le dénivelé qui pourrait être facilement plus poche des 800-900m de d+

PS: merci aux photographes présent sur la course pour les photos: Alain, Laetitia et CB2000: http://traildelyonslaforet.fr/photos

Maintenant rendez-vous le 17 mai pour les 32 km du trail du pays de Bray à Gaillefontaine(76)

@+
Kejaj



jeudi 23 avril 2015

CR: 26km du trail de Beauvais

Bonjour,

Ce week end, je me suis aligné sur mon premier trail de l'année, qui plus est, sous les couleurs du Chaumont Vexin-Thelle Athlétic, qui rentre dans ma prépa pour le marathon du Mont Blanc, préparation qui a débuté la semaine dernière.

Pour ce premier trail, et pour monter crescendo en kilométrage et dénivelé, j'ai choisi le trail de Beauvais dans sa version 26km et env 400m de d+ ( il y avait aussi un 6km et 15km) organisé par l'ACA Beauvais.

La course se déroule dans les alentours du plan d'eau du Canada que je connais très bien au contraire des chemins que nous allons emprunter. Les conditions sont top ce dimanche matin, grand ciel bleu et température pas trop chaude, tant mieux car la nuit fût très courte et faire la course sous la pluie aurait été mentalement difficile.

Mon frère s'aligne sur la même course que moi et nous nous préparons tranquillement, rapidement je fais le choix de prendre les chaussures de routes plutôt que les trails, je me rendrait compte par la suite que le choix fût le bon.

Après un échauffement qui ressemble plus à un réveil musculaire, je croise Thomas avec qui j'échange souvent sur twitter, vraiment une rencontre sympa "dans la vraie vie".

Le départ est donné vers 9h20, un départ commun pour les 3 courses, même si le cumul de coureurs n'est pas très important, il faut être attentif de ne pas partir sur un rythme trop rapide en voulant suivre un coureur d'une course plus courte.

Je n'ai pas d'objectif de chrono pour cette course surtout qu'avec 3 séances déjà effectué dans la semaine, je n'ai pas vraiment pu faire du "jus". Je part à la sensation, en essayant de rester "en aisance". Nous commençons par un tour du plan d'eau, 3km qui nous permet de nous mettre en jambes. Mon frère, qui table sur un chrono autour des 2h me distance déjà d'une soixantaine de mètre.

Direction ensuite, le bois Brûlet situé sur les hauteurs du plan d'eau, nous longeons le parking supérieur par une côte pas très longue ni trop raide mais qui permet de chauffer les cuissots. Déjà quelques coureurs marchent tandis que j'adapte mon allure pour ne pas me mettre dans le rouge si tôt dans la course. Le reste du parcours dans le bois ne montre pas de difficulté si ce n'est une petite descente un peu technique

Retour vers le plan d'eau par le chemin longeant le parking mais ce coup ci dans le sens de la descente, passage sous l'arche qui marque l'arrivée du 6 km , je passe autour des 28'

Même si j'ai l'air fatigué sur les photos, aléas des nuits trop courtes, je gère toujours mon allure, nous reprenons le tour du plan d'eau sur environ 1km, avant de partir sur le bois opposé dit forêt domaniale du parc Saint Quentin , pour atteindre ce bois, nous empruntons un bout de bitume avant de plonger dans la forêt. Cette partie du parcours est vraiment sympa alternant large chemin forestier et chemin plus en single. Je passe les 10 km en 49',

 A part 1 portion boueuse, le parcours est très sec, le choix, en ce qui me concerne, d'avoir pris les chaussures de routes me semble le bon. Le parcours se coupe en 2 au ravitaillement, le 15km vers la gauche, nous tout droit pour ce qui est la plus grosse difficulté du parcours, une côte pas très longue mais bien raide que je préfère finir en marchant.

Pour revenir sur les ravitos, je suis parti avec mon sac à eau mais ils étaient assez nombreux pour me dire qu'un simple bidon aurait suffit mais comme je n'avais pas regarder le nombre de ravitos sur le parcours...

Je ne vois plus mon frère depuis quelques minutes maintenant mais je ne suis pas tout seul non plus, je cours avec des coureurs, dont la 2ème féminine, avec qui on double et se redouble au gré des ravitos et des difficultés. Je passe le semi en env 1h47 mais je commence à sentir les jambes qui se durcissent, je n'avais pas fait ce ratio kilomètre/allure depuis un petit moment et je le paye désormais. Ce sera le gros bémol pour moi sur cette course.

Nous retournons ensuite sur les chemins proche du plan d'eau, chemins que j'avais déjà fait un septembre sur la Beauvaisienne. Cette portion, ajouté à la fatigue musculaire, me semble plus monotone avec des grands bouts droits. Facilité par la difficulté à relancer, je décide de lever le pied pour ne pas trop me griller pour la semaine suivant la course, je ne vais pas commencer à sauter des séances.

Je me fais doubler par quelques coureurs, je me fais distancer par la 2ème féminine, cette fin de course me semble interminable.

Nous retournons , enfin, sur le plan d'eau, mon frère me rejoints pour les 300 derniers mètres, il a finit en 2h02,

J'approche enfin de l'arche d'arrivée avec un chrono satisfaisant pour moi avec 2h16'55 pour couvrir ce 26km et une 56ème place sur 132 arrivants, mon meilleur rapport place/nombre d'arrivants sur trail




classement: http://traildebeauvais.free.fr/restdb2015_26km.pdf

Malgré quelques portions un peu longue et sans trop d'intérêt sur la fin, ce trail est vraiment une sympathique petite course pour qui veut se lancer sur ce type de course. Il regroupe en 26 km ce que l'on peut rencontrer sur trail, côte et descente un peu technique, chemin large, single.. tout en restant abordable et roulant. L'organisation est top, pas d'attente au retrait des dossards, nombre de ravitos digne d'une course sur route, des bénévoles qui encouragent tout le long du parcours

Selon mes objectifs pour 2016, je pense que je reviendrait sur cette course

Photos:

Merci à l'ACA Beauvais pour les photos avec de nombreux photographes sur le parcours

Données Garmin: https://connect.garmin.com/modern/activity/751107100

@+
Kejaj


mardi 6 janvier 2015

Bilan de l'année 2014

Bonjour,

Pour commencer je souhaite une bonne et heureuse année 2015

Voici venu le rendez-vous annuel du bilan de l'année passée, année un peu transitoire avec comme seul grand objectif, le marathon de Paris et un second trimestre plutôt baser sur la vitesse. Ce choix d'objectif plus raisonnable comparé à 2013 se répercute directement sur le nombre de kilomètres parcourus avec "seulement" 1400 km contre un peu plus de 2000 l'année précédentes.

Premier semestre 2014:

Ce début d'année est perturbé par une succession de maladies en tout genre du petit rhume à la grosse crève qui dure. N'étant pas généralement malade, je met cette période "difficile" sur le compte de la SaintéLyon dont je pense être sorti assez affaiblit au niveau de mes défenses immunitaires

La préparation pour le marathon de Paris fût des plus laborieuse, zappant plusieurs sorties, malgré un sursaut lors des 10 km des Andelys du mois de février avec un chrono de 43'05, j'ai dû déclarer forfait au semi des boucles de Seine

Malgré cette préparation aléatoire et à défaut d'atteindre un objectif de 3h30 au marathon de Paris, j'améliore mon chrono sur la distance avec 3h43.

La seconde partie du semestre est sous le signe du plaisir en commençant par un petit trail de 14km (400m de d+) à la Roche Guyon que je fais sans objectif de chrono. Ensuite les 10km des foulées de la Rue à Beauvais avec un joli chrono de 42'09 (record sur la distance) et pour finir, le semi du terroir Brayon à Forges les Eaux avec de nouveau un record sur la distance en passant sous la barre des 1h34 (1h33')




Second trimestre

Je décide de passer ce second trimestre à travailler plutôt la vitesse en essayant, à l'exception d'un trail de 16 km à Préaux, de me concentrer sur les 10km avec notamment un participation au challenge de l'Andelle. Je décide aussi de m'inscrire dans un club, celui du CVTA (Chaumont-Vexin Thelle Athlétic) , club qui a commencé en septembre et qui est phase de développement

Ce travail de vitesse se déroule plutôt bien car je bat régulièrement mon chrono sur la distance avec un chono de 42'05 aux 10km de la Beauvaisienne puis 41'10 aux 10km de l'Odysséa à Paris. je me prends alors à "rêver" de venir me frotter au 40' voir passer en dessous lors de la dernière course de la saison avec les 10km des foulées Andelysiennes mais je n'arriverai qu'à réitérer mon chrono de l'Odysséa avec 41'10 mais sur un parcours bien plus difficile.

Pour finir un petit mot sur le challenge de l'Andelle, qui est toujours en cours sur ce début d'année 2015, je me suis pris au jeu du classement en essayant de rentrer dans le top 10. Les courses de ce challenge permettent vraiment de bien travailler la vitesse, d'une part car le niveau est loin d'être ridicule et part la spécifications variés des courses.



Bilan 2014:

1400km parcourus, et 14 participations à des compétitions avec un record sur marathon (3h43), un record sur semi (1h33'38") et record sur 10 km avec 41'10

@+
Kejaj

jeudi 4 décembre 2014

Challenge de l'Andelle: les Foulées de Bourg-Beaudoin: 5ème étape

Bonjour,

Je vous avais laissé en ayant intégré le top 10 du classement senior du challenge de l'Andelle après la 3ème étape à Vandrimare mais mon absence lors de l'étape d'Alizay m'a fait redescendre à la 22ème place. Même si je m'y attendais, ce fût quand même une désagréable surprise car j'ai perdu de gros points sur les concurrents et il me sera difficile de les reprendre.

Petit rappel sur les explications d'une telle chute au classement, les points sont distribués de la manière suivante : 5pts pour le dernier, 6 pour l'avant dernier, 7 pour l'antépénultième et ainsi de suite jusqu'au premier. Le problème pour la course d'Alizay, c'est le nombre important de concurrents, à peu près une vingtaine de senior en plus que sur les premières étapes.

Ce dimanche, avait lieu les foulées de Bourg-Beaudoin, course de 9km400 environ sur un parcours a effectué 3 fois , parcours composé en grande partie de bitume sauf environ 700m dans un chemin herbeux et une petite difficulté en fin de parcours avec une petite côte. Une autre difficulté, côte dans un chemin a été supprimé de la boucle (qui par de fait a été un peu modifié) car trop impraticable

Gros changement de temps avec une température flirtant avec les 3°c et un brouillard omniprésent.
Autant vous dire qu'il faut aller puiser profondément la motivation pour s'aligner dans ces conditions.

Comme d'habitude, j'arrive assez tôt pour la course me permettant de voir les courses précédentes mais également pour pouvoir faire un bon échauffement car je me les gèle grave. J'en profite donc pour découvrir le parcours, je fais quelques hectomètres pour voir la dernière partie de la course et, dans le sens de la boucle, quelques hectomètres jusqu'au chemin pour voir l'état, il semble assez "sec".  C'est avec grand plaisir que je vais pouvoir rechausser les chaussures de route surface sur laquelle je me sens quand même le plus à l'aise.

Après les courses enfant, le départ de la course est donné, après m'être correctement placé, j'essaye de maintenir un rythme assez élevé tout en évitant les zig zag énergivore.
Les jambes répondent bien et rapidement je me retrouve parmi des coureurs qui étaient loin devant moi sur les précédentes courses.
Après cette partie dans Bourg-Beaudoin, nous sortons du village pour ce rendre dans le chemin, nous nous mettons en file indienne pour ce premier passage histoire de voir l'état de surface. Malgré quelques flaques, il est en bon état.

Sortie du chemin, nous retournons dans Bourg-Beaudoin avec une petite descente qui précède la petite côte et la ligne droite d'arrivée. Le parcours est sympa et nous repartons pour la 2ème boucle

J'arrive à maintenir l'allure légèrement sous mon allure record sur 10 km (4'07), il n'y a que dans le chemin que je lève un peu le "pied" , je me retrouve même à gérer mon allure dans cette 2ème boucle, je regarde derrière moi pour situer les poursuivants, j'essaye de garder de l’énergie
pour la 3ème boucles afin d'essayer d'aller récupérer quelques coureurs devant moi.

Malgré la météo peu clémente, quelques spectateurs ( notamment dans le dernier virage) nous encourage.
Dernière boucle, je me débarrasse de mes gants puis j'essaye de repartir sur un rythme plus élevé, afin de me lâcher le coureur qui me suivait (on le voit ci contre sur la photo) mais aussi pour essayer de récupérer les coureurs devant moi.

L'absence de chrono donne alors un côté stratégique à la course, en effet inutile de vouloir suivre un coureur plus rapide mais d'une autre catégorie ce qui vaut également pour les coureurs qui nous précédent, inutile de se mettre dans le rouge pour aller chercher un vétéran par exemple (même si il n'est pas toujours aisé de "catégorisé" les coureurs).

Je rejoins de plus en plus un coureur que j'estime être senior, l'écart fond rapidement et je le double en accélérant un peu pour ne pas qu'il s'accroche

A l'approche de l'arrivée, dans le dernier kilomètre, j'entends que l'on revient sur moi, le coureur qui me suivait, accompagné du senior que j'ai doublé dans la dernière boucle reviennent sur moi, j'accélère dans la descente précédent la petite côte que je monte sans ralentir.
J'entends leur pas proche de moi , je me retourne pour jauger la distance, je sais qu'ils ne me rattraperont pas, une dernière accélération et je passe la ligne d'arrivée.

Je récupère un peu mes esprits, et mes gants, j'entends vaguement que je suis dans les 30 premiers

Je finis cette course de 9km360 en 38'04 ( ce qui donnerait en théorie un chrono de 40'40 sur 10 km avec une allure de 4'04) j'espère que je pourrais fin décembre aux Andelys, au mieux amélioré encore ce chrono au pire confirmé cette allure mais sur 10 km.

Je termine 28ème sur 153 arrivants (11ème senior) ce qui me permet de remonter au classement de la 22ème à la 14ème place à 18pts du top 10.

Données Garmin: http://connect.garmin.com/modern/activity/642323470

Rendez-vous dès dimanche à Flipou pour la 6ème étape sur un parcours mi-bitume mi-chemin

@+
Kejaj

P.S: merci aux photographes du challenge pour les photos

samedi 22 novembre 2014

Challenge de l'Andelle: Cross de Vandrimare: 3ème étape

Bonjour,

Après une semaine de coupure , le challenge reprend pour 4 courses consécutive et pour commencer ce cross d'un peu plus de 9km l'occasion d'y étrenner le maillot de mon club ( le Chaumont Vexin Thelle Athletic) pour la première fois .

Après avoir consulté les archives du challenge concernant cette course, je décide d'investir dans une paire de pointes car contrairement aux 2 premières courses qui se déroulait en sous-bois, celle-ci est presque exclusivement sur herbe. Par contre, exemple à ne pas suivre, j'ai acheté cette paire de chaussure la veille, je n'aurais donc pas le temps de les "roder"

La course démarre sur le tour du terrain de foot municipal, j'en profite pour roder mes chaussures sur ce terrain. J'avais un peu peur que le sol soit très humide mais non, ça semble relativement sec.
Je continu mon échauffement pendant que se déroule les courses enfants.


10h30 approche, j'ai l'intention de faire mieux que sur la course de Saint-Aubin donc j'essaye de me placer un peu mieux sur la ligne de départ.

Le départ est donné, nous commençons par 2 tours de terrain, l'accroche avec les pointes est efficace notamment dans les virages serrés du terrain.

Ces 2 tours permettent d'étirer le peloton d'environ 150 coureurs, je commence à bien reconnaître certains coureurs et je m'amuse d'en voir certains viser clairement le Holeshot (finir le premier tour en tête). Sur d'autres courses, ça pourrait avoir un côté ridicule mais sur ce challenge qui mise sur la convivialité, c'est plutôt sympa.

Une fois terminer les 2 tours, le parcours sort de Vandrimare pour nous emmené vers une pâture où se déroulera une grande partie de la course.

Pour cela, nous traversons une route (attention de ne pas glisser avec les pointes) puis dans un bois avec une jolie descente rendu technique par la boue et les cailloux d'une bonne taille, attention aux chevilles.

 Nous empruntons ensuite un sentier forestier avant de reprendre un peu de bitume( mais ce coup-ci avec des plaques en caoutchouc pour les pointes).

Nouveau passage en forêt mais ce coup-ci en montant puis nous rejoignons la pâture pour effectuer 3 boucles d'un petit circuit un peu vallonné (j'ai dit un peu).

Nous croisons les premiers mais aussi les derniers, c'est assez sympa car on s'encourage mutuellement. Comme sur les courses précédentes, je double un peu de coureurs et certains me doublent mais dans l'ensemble pas de grands bouleversements.

Même si le parcours est simple, il nécessite pas mal de relance ce qui se voit sur mon allure qui ne reflète
pas vraiment mes bonnes sensations

Dès la fin du 2ème tour, nous commençons à rattraper les derniers, un petit mot d'encouragement à leur intention lors du dépassement leur fait j’espère plaisir.

Chose assez curieuse mais peut être dur à mettre en place, le compte des tours ce fait sur une certaine confiance. Même si le nombre de participants n'est pas comparable avec certaines courses, j'imagine que le bénévole qui aiguillonne les coureurs doit rester bien concentrer :-)

Une fois la 3ème boucle effectuée, nous repartons dans le bois par le chemin qui nous à conduit à la pâture, en fait nous refaisons une partie du parcours à l'envers.

Attention dans la descente, c'est assez gras et même avec les pointes, je glisse un peu dans les virages, il s'agirait quand même de ne pas aller trop vite par excès de "confiance".

Retour dans le sentier forestier, à l'approche de l'arrivée, je me retourne pour voir qui me suis, je vois le coureur juste devant moi au classement  senior, il a l'air facile, ça se confirme quand il me double... (on le voit clairement sur la photo)

Je double encore 2-3 coureurs avant d'attaquer la dernière difficulté du parcours, la descente technique du début de course qui nous sommes désormais amené à remonter.


Je commence à avoir les cuisseaux bien raide, je ralentis un peu et augmente ma fréquence de pas histoire de garder un peu de jus pour la fin


L'arrivée approche de plus en plus, inutile de faire un sprint final, je suis un peu isolé et comme le chrono n'est pas pris en compte, rien ne sert de trop en faire.

Je passe la ligne d'arrivée en  33ème position ( 16ème senior) sur 144 arrivants avec un chrono de 43'29 pour faire les 9,2 km du parcours mais avec un joli petit dénivelé total (132m)

Cette position me permet de faire une entrée provisoire dans le top 10 senior avec une 9ème place, provisoire car je ne peut me rendre sur la 4ème étape

Données Garmin: http://connect.garmin.com/modern/activity/633975371

@+
Kejaj

P.S: merci aux photographes du challenge pour les photos


samedi 8 novembre 2014

Challenge de l'Andelle: cross de St Aubin sur Gaillon: 2ème étape

Bonjour,

Une semaine après la course de Charleval, la 2ème manche du challenge de l'Andelle se déroule déjà à Saint Aubin sur Gaillon.




Le tracé de cette deuxième manche est assez similaire à la la première avec une course qui se déroule dans des chemins forestier avec toujours un peu de dénivelé (ici 106m de d+) mais avec cette fois-ci 2 boucles de 5 km à effectuer

Mais contrairement aux conditions de la semaine dernière, le parcours est beaucoup moins boueux ce qui ne rend pas mon choix de partir avec des chaussures de trail très judicieux, des routes auraient très bien fait l'affaire.

Inscriptions se fait très rapidement grâce à la pré-inscription par mail mais aussi par le passeport qui est donné aux participants du challenge ce qui évite d'avoir à présenter sa licence ou son certificat à chaque course.

Comme pour Charleval, avant la course "reine", se déroule la multitude de courses 5 km et celles des enfants. Je regarde celle de 5 km avant d'aller me changer et faire un échauffement.

Dès l'échauffement, je sens que ça va pas être facile. Même si la semaine a été calme en sorties, je paye mon faible kilométrage de ces derniers mois et je n'ai pas encore tout à fait récuperer des efforts de la semaine dernière.

Sachant cela, je préfére partir sur un rythme plus lent autour des 4'30 au km et ce sur la première boucle en espérant rattraper quelques coureurs sur la 2ème. Je me place donc en milieu de groupe sur la ligne de départ, groupe composé d'un peu plus de 170 coureurs. Au moins l'avantage, c'est que j'ai moins de coureurs mal placés à dépasser dans les premiers mètres .

Je reconnais quelques coureurs déjà présent la semaine dernière comme celui avec qui j'avais disputé le sprint final mais comme je le pensais, j'ai du mal à accrocher le bon wagon.


Les jambes ne répondent pas vraiment présent, j'arrive à relancer dans les descentes mais dès que ça monte, c'est une autre histoire. J'essaye de rester sur les 4'30 mais ce n'est pas facile.

Je fini la première boucle vers la 50ème place mais moi qui pensais pouvoir doubler quelques coureurs sur la 2ème boucle, je me retrouve un peu isolé, le coureurs me précédent est à une centaine de mètre devant moi. Au contraire, je me fais même plutôt doubler par des coureurs . C'est foutu pour viser une place similaire à la semaine dernière.

Je termine à la 57ème place sur 177 avec un chrono décevant de 44'59. 

Pour ce qui est du classement senior du challenge, je termine cette course à la 21ème place dans ma catégorie mais grâce aux présents/absents, je passe à la 11 ème place du classement à 3 points du top 10

Prochaine course, le 16 novembre à Vandrimare

Données Garmin: http://connect.garmin.com/modern/activity/624998098

@+
Kejaj

P.S: merci aux photographes du challenge pour les photos